Dois-je vraiment suivre mon planning prévisionnel ?

 

Il est difficile de suivre un programme à la lettre. Le timing n’est pas en soit pas important, c’est surtout l’animation générale de la RNSTK qui joue ! “Restez une heure à attendre la prochaine activité et vous n’allez pas aimer !”, Se dire qu’il y a trop de chose, et vous serez satisfait, ou juste dégouté de ne pas avoir tout fait ! Prevoyez des durées tampon dans le planning (des temps qui si ils sont supprimés n’auront pas d’impact sur le déroulement globale de la rencontre). Exemple : une balade prévue sur 1h mais qui en fait prends 45mns.  Prévoir un enseignement de 45mns sur un planning en prévoyant 15 mins de battements, etc.

 

 

Témoignage :

Organisant aujourd’hui des rencontres dans le cadre du parcours alpha, nous réalisons qu’il faut rester à l’écoute des jeunes. Attention nous sommes à un autre niveau : Suivant le déroulement de la rencontre, nous adaptons les durées des enseignements. Nous privilégions une durée approximative du temps d’enseignement que l’on adaptera selon l’implication des jeunes. Nos intervenants ne forcent pas pour absolument faire passer ce qu’ils ont préparé. Cela peut engendrer des frustrations pour les intervenants.

CatégoriesFAQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *