Le jeune chrétien face aux comportements à risques – Débat

Débat : (par rapport au jeune chrétien)

 

1)      Quels sont les comportements à risques pour un jeune chrétien ?

 

– Les activités nocturnes conduisent à ces types de comportements notamment l’alcool, la drogue et la sexualité débridée.

-Les jeunes sont aussi parfois attirés par le fanatisme car ils trouvent par cette voie une issue pour chasser ses problèmes. Les jeunes les plus exposés sont ceux qui ne croient pas en Dieu et qui ne sont motivés que par le désir de gloire, ils ne connaissent pas aussi la parole de Dieu (les sept péchés capitaux, les dix commandements…)

-Comportements physiques : langage, geste, tenue

psychologique : dépendance, excès, influence

-Une perte de la foi qui nous écarte du droit chemin

-Parfois ce que l’on pense être anodin fait parti de ces comportements à risques comme par exemple des « petits » mensonges, une désobéissance des parents…

L’influence de l’entourage peut aussi devenir dangereux quand ce dernier donne de mauvais conseils.

-Le fanatisme ou la mauvaise influence des autres conduit à s’enfermer et ainsi à  s’éloigner de Dieu.

-Trop s’appuyer sur Dieu peut être néfaste car on ne fait plus d’efforts.

-Le suicide est une forme de violence envers soi même.

-Le sexe peut parfois devenir de la luxure (qui fait partie des sept péchés capitaux !) et on peut ainsi subir l’influence de la chair.

-Etre égoïste aussi est un comportement à risque car on a tendance a se refermer sur soi-même.

 

     

2)  Quels sont les impacts sur la vie du jeune chrétien ?

                 

-Le doute par rapport à soi même et par rapport à sa foi

-Des maladies, de l’agressivité, une autodestruction, un manque de confiance en soi et envers les autres, une perte de l’entourage.

-Par rapport à la tenue vestimentaire d’une personne on peut parfois porter un jugement et par rapport à sa propre tenue on peut se pervertir et on peut aussi vouloir se fondre dans la masse et ainsi perdre sa propre personnalité.

-Nos comportements peuvent parfois nous donner mauvaise conscience et ce qui peut nous faire sombrer dans la folie ou la dépression.

-Se détacher des autres peut conduire à une dépression et cela peut par la suite amener à fréquenter des sectes.

-Ces comportements à risques nous font devenir dépendant et cela peut devenir dangereux car on peut perdre sa foi en Dieu.

 

 

3)  Quelles sont les attitudes à adopter face à ces comportements à risques ?

 

– Les jeunes chrétiens ont un soutient grâce aux plus grands, aux gens de l’église, aux associations chrétiennes et donc ils ont une chance de ne pas tomber dans cette vie nocturne (cf : 1).

-Lors du débat, un groupe utilisé le téléphone portable à titre d’illustration :

On est toujours content lorsqu’on reçoit appels de nos amis mais lorsque Dieu nous appel il se trouve qu’on est souvent sur messagerie et qu’on a toujours une bonne excuse pour ne pas répondre. Il faut faire appel au Seigneur tous les jours et non pas juste les dimanches ou les jours fériés. Et lorsqu’on a un « problème de réseau » (le Saint Esprit) ce n’est pas un problème venant de Dieu mais un problème venant de nous (comme par exemple quelque chose qui nous entraîne vers la mauvaise voie et nous éloigne de Dieu et de notre foi comme les comportements à risques).

Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas. (Jérémie 33 :3)

Le Seigneur est donc toujours là, il faut donc prier chaque jour et aussi lire la Bible pour éviter de s’écarter du droit chemin par nos comportements.

-Par rapport à nous même : il faut prier et se repentir et surtout réfléchir avant d’agir.

Par rapport aux autres : il faut essayer d’être au maximum à l’écoute des autres, s’ouvrir à eux et aussi vivre dans la joie comme le demande Dieu.

-Ceci s’adresse surtout aux plus grands (aux parents) : il faut laisser les jeunes plus s’exprimer, et regarder les fréquentations des enfants.

Et il faut aussi changer la façon de lire et d’expliquer la Bible lors par exemple d’étude biblique.

-On peut se faire aider par des organismes spécialisés mais avant tout il faut se maîtriser soi même et aussi prier.

-Il faut raffermir sa relation avec Dieu et lui parler car il est toujours à notre écoute et il faut aussi participer à l’éducation de  la parole par le biais du STK ou de l’église.

Il faut également mettre Dieu en première position dans sa vie et aussi mettre les autres avant soi.

Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. (Ephésiens 6 :14-18)

 

Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un coeur pur. (2 Timothée 2 :22)

Être un bon témoin de le chrétienté.

-Aller à l’église, prier.

-Il faut aussi que les jeunes soient encadrés par les adultes et ainsi ils auront un soutient pour rester sur la bonne voie.

Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; (1 Thessaloniciens 5:21)

Il faut savoir distingué le bien du mal et pour cela il faut connaître la Bible et parfois reconnaître ses tords et se repentir et faire preuve d’humilité.

Il faut aussi savoir que l’on représente l’église par nos actes alors il faut savoir doser ce que l’on fait et bien réfléchir avant de faire quoi que ce soit. Il faut donc adopter une certaine attitude.

-Il ne faut pas perdre de vue l’enseignement que l’on a déjà eu et il faut faire le maximum pour préserver sa foi et garder une relation forte avec Dieu.

 

 

Conclusion :

 

Les comportements à risques varient d’un petit degré à un extrême.

Les « vrais » dangers sont les drogues, la violence, le sexe, l’alcool, et le tabac.

Par exemple quelle est l’attitude a adopté par rapport à un drogué ?

Et bien il faut aimer nos ennemis y compris les gens dits dangereux mais il ne faut surtout pas épouser leurs façons de penser.

L’homme est une harmonie entre le corps, l’esprit, l’âme et l’intelligence, il faut donc accepter tous ce qui concourt à cette harmonie mais il faut dire non si c’est nuisible et dire non aux destructions.

Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. (Jean 15 :17)

 

 

Quelques questions pour méditer :

 

Avez-vous déjà étés conforté à ces comportements ?

Est-ce que les parents y sont pour quelque chose ?

Est-ce que la société y est pour quelque chose ?

Quels sont nos devoirs par rapport aux gens qui ont un comportement à risque ?

 

 

A méditer :

 

La meilleure façon de résister à la tentation est d’y succomber !

Attention c’est à double sens : pour ceux qui n’aurait pas compris la subtilité de la chose en fait c’est que si on résiste trop à la tentation on peut en mourir donc y succomber et on peut juste y succomber c’est-à-dire de céder à la tentation.

 

 

RNSTK Bordeaux 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *