Le jeune chrétien face aux comportements à risques – Conférence

Intervenant : Charles RAKOTONDRAMANANA

Conférence : (par rapport au jeune)

 

Si l’on doit retenir quelques mots dans ce thème il faut en retenir trois :

-Comportement : ensemble d’attitudes ou d’actes qui composent la conduite

-Risque : exprime une possibilité de danger

-jeunes : peut faire référence ici aux groupes de jeunes de 14 à 20 ans

 

Donc un comportement à risque entraîne un danger.

 

Chez les jeunes on trouve essentiellement des adolescents. Ce  sont eux qui sont le plus souvent exposés à ces types de comportement car ils sont vulnérables de part les transformations qu’ils subissent (physique, psychologique) et qu’ils ont besoins d’avantage d’affirmer qui ils sont.

 

Quelques types de comportements à risques seront évoqués ici : le tabagisme ; l’alcoolisme ; la toxicomanie ; la sexualité débridée ; la violence ; les sectes…

Les points communs entre ces différents types sont : une dépendance psychologique (qui peut entraîner une dépression), une destruction des cellules nerveuses (ce qui provoque des cancers par exemple).

Mais ces comportements amènent parfois à devenir violent ce qui est à la base « normal » chez l’être humain car il a besoin de ça pour s’exprimer et ainsi s’affirmer et libérer de l’énergie. Mais cela devient dangereux lorsque ce n’est plus contrôlable et c’est ce qui se passe quand on est sous l’influence de certaines substances.

Il n’y a pas que les substances qui nous font aboutirent à ce type de violence, il y a aussi les sectes qui prolifèrent et qui font perdre leurs repères aux gens qui traversent des moments difficiles ou qui sont facilement influençables. Les gens cherchent  de nouveaux repères et ainsi les églises ne trouvent plus leur place dans cette société. De plus, les comportements sectaires conduisent à une destruction de la famille et à une manipulation mentale.

 

Les jeunes sont très exposés à ces derniers car il y a un certain phénomène de mode qui s’installe (du genre « ah je ne veux pas être exclu alors je vais faire comme mon pote »), mais il y a  également un phénomène de société qui est très présent.

 

En guise d’exemple voici quelques chiffres :

40% des jeunes en ont déjà consommés au moins une fois du cannabis dans l’Union Européenne, et 35% à 80% disent déjà avoir été ivres au moins une fois.

 

RNSTK Bordeaux 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *